• Que cherchez-vous ?

  • Panier
    • Foo
      • {property.name | translate 'line_item.properties'}:{property.value}

      *Gravure ajoutée à chaque Swopper supplémentaire
      nombre : - +
    Aucun article dans le panier

    L'indication du numéro de TVA est une condition obligatoire pour que ton achat soit traité en Allemagne comme une éventuelle livraison intracommunautaire exonérée de taxe.

Article 21 mars

Déduire fiscalement la chambre de travail : Voici comment procéder

Nos conseils fiscaux te montrent comment tu peux déduire fiscalement ton bureau, y compris le mobilier de bureau.

Quels sont les frais liés à l'achat d'un siège de bureau et d'autres outils de travail dans la salle de travail que tu peux déduire des impôts ? Qui supporte les coûts et le home office est-il également soutenu par l'État ? Les principaux Accueil Astuces fiscales Office en un coup d'œil.

Même avant le virus Corona, les Home Office et le travail mobile ont joué un rôle dans de nombreuses entreprises. Mais au plus tard depuis la pandémie et l'introduction temporaire qui en découle Home Office-Pflicht (Depuis le 1er juillet 2021, il n'y a plus d'obligation de travailler à domicile en Allemagne) est également clair pour tous les autres : le travail en Le travail à domicile est devenu incontournable. Mais, surtout si tu travailles beaucoup en home office, tu as absolument besoin d'un bon équipement de bureau. Un chaise de bureau ergonomique par exemple, devrait être un MUST. En effet, une table et une chaise de cuisine provisoires sont très malsaines à la longue et ne permettent pas de travailler de manière concentrée. Lorsqu'il s'agit de la salle de travail à domicile, une question se pose inévitablement à de nombreux salariés : comment puis-je déduire le bureau à domicile des impôts ? Nous te l'expliquons.

Conseils fiscaux sur les chambres de travail pour les travailleurs et travailleuses

1. achat d'une chaise de bureau par l'employeur

Une chose est sûre : c'est la meilleure option et la plus économique pour toi. Si ton employeur met à ta disposition une chaise de bureau (de préférence ergonomique) pour le bureau à domicile, tu peux l'utiliser à titre privé en plus de ton activité professionnelle. Cet équipement pour ta chambre de travail est exonéré d'impôts. Cela signifie que tu ne dois pas déclarer la chaise de bureau au fisc en tant qu'avantage en nature de l'employeur et payer des impôts.

2. accord avec l'employeur sur une indemnité forfaitaire pour frais de télétravail

Votre employeur peut également soutenir votre équipement de bureau à domicile par une subvention pouvant aller jusqu'à 1 500 euros. Cette indemnité de bureau à domicile couvre également, par exemple, l'utilisation du téléphone privé et de la connexion Internet. Cela signifie que vous pouvez bien sûr utiliser cette somme forfaitaire pour acheter du mobilier de bureau. Pour clarifier les dispositions relatives au bureau à domicile avec votre employeur, adressez-vous directement à la personne responsable du service des ressources humaines ou contactez d'abord votre chef de service.

3. forfaits de télétravail comme frais professionnels dans la déclaration d'impôts

Afin d'alléger la charge fiscale des employés, le gouvernement fédéral a introduit, dans le cadre de la loi annuelle sur les impôts 2020, le taux forfaitaire dit de home office. Ce forfait de bureau à domicile fixe les éléments suivants :

  • Les travailleurs qui exercent leur activité professionnelle dans leur chambre de travail à domicile reçoivent un forfait de 6 euros par jour. Le montant maximum est de 1.260 euros par an.
  • En ce qui concerne le forfait journalier, il importe peu que ton patron ait ordonné le télétravail ou que tu travailles volontairement à domicile.
  • Le forfait ne compte que si tu as travaillé exclusivement à domicile pendant la journée de travail. Si tu étais par exemple au bureau pour un rendez-vous, ce jour ne peut plus être pris en compte dans le forfait Homeoffice.
  • Le forfait home office fait partie des frais professionnels et doit donc y être déclaré dans la déclaration d'impôts.
  • Dans un premier temps, le nouveau forfait pour le travail à domicile a été limité dans le temps pour 2020 et 2021. Il a depuis été supprimé et reste en vigueur.
  • Outre le forfait pour le travail à domicile, les salariés peuvent également déduire les frais liés aux outils de travail (par exemple, PC, imprimante, bureau) et les frais de téléphone et d'Internet encourus à domicile en tant que frais professionnels. Il est possible de faire valoir jusqu'à 20 % du montant de la facture de téléphone et d'Internet, mais au maximum 20 euros par mois, à condition que l'employeur ne rembourse pas ces frais.

Conseils fiscaux importants pour le bureau à domicile. Déductions fiscales pour les achats destinés au bureau à domicile.
Votre équipement pour travailler à domicile - par exemple, votre chaise de bureau - est déductible des impôts.

Important : pour que le travail à domicile ait un impact positif sur ta déclaration d'impôts, le total des frais professionnels doit dépasser le montant forfaitaire annuel de 1.000 euros de frais professionnels. En effet, ce montant peut de toute façon être déduit des impôts sous forme de forfait, même si tu n'as pas eu de frais professionnels.

C'est pourquoi l'achat d'une chaise de bureau ergonomique pour ton bureau à la maison est doublement avantageux. D'une part pour la santé - ton dos t'en sera reconnaissant - et d'autre part pour les impôts. Si tu achètes la chaise de bureau pour ton bureau à domicile à ton propre compte, elle peut être déduite des impôts en tant que frais professionnels. C'est également possible s'il n'y a pas de bureau personnel, c'est-à-dire seulement un coin de travail ou autre.

Une chaise de bureau est considérée comme un bien économique de faible valeur (GWG). Le montant d'acquisition d'un GWG est de 800 euros nets. La chaise de bureau peut donc être déduite intégralement l'année de son acquisition si son prix d'achat est inférieur ou égal à 800 euros nets. 

Ce à quoi tu dois absolument faire attention : si le mobilier de bureau coûte plus de 800 euros nets, tu dois répartir les coûts sur la durée d'utilisation prévue. En règle générale, il s'agit de 13 ans. Il s'agit de la durée de vie fixée par les autorités pour les meubles de bureau. Et même si tu utilises le siège de bureau à des fins privées pendant plus de 10 % de la durée totale d'utilisation, tu ne peux déduire les coûts qu'au prorata auprès du fisc.

Bien entendu, les autres coûts tels que le loyer, l'électricité et le chauffage d'un bureau à domicile peuvent toujours être déduits proportionnellement des impôts. Les équipements de travail peuvent également toujours être déclarés et déduits dans la déclaration d'impôt.

Chaise de bureau ergonomique Aeris Swopper. Déduire fiscalement les frais d'acquisition pour le bureau à domicile.
Lors de l'achat de ta chaise de bureau, il est important que tu veilles à ce qu'elle soit - comme ici par exemple le Aeris Swopper - coûte moins de 800 euros, afin que tu puisses déduire les frais en une seule fois des impôts.

4. déclaration comme charges extraordinaires dans la déclaration d'impôt

Une autre possibilité de déduire le coût d'un siège de bureau ergonomique dans votre déclaration d'impôts est ce que l'on appelle la "charge extraordinaire". Cela s'applique si des raisons médicales justifient l'utilisation d'une chaise de bureau saine, ergonomique et active. C'est le cas, par exemple, si vous avez subi une opération ou un accident, ou comme mesure après une hernie discale ou autre. Toutefois, la limite du raisonnable selon l'article 33 EStG doit être dépassée. Pour les célibataires sans enfants dont le revenu ne dépasse pas 15 340 euros, cette limite est de cinq pour cent du revenu total. Dans ce cas, les dépenses supérieures à 767 euros par an sont déductibles des impôts.

La documentation est importante - collectez les reçus

Comme pour toutes les questions fiscales, il est également conseillé de conserver soigneusement tous les reçus des achats effectués dans le cadre du travail à domicile. En outre, vous devriez documenter la situation sur le lieu de travail à différents jours et à différentes heures en prenant une photo. Une attestation de votre employeur pour le service à domicile requis pendant la période corona (si possible avec la date et le nombre d'heures) peut également être très utile.

Conseils fiscaux pour les freelances et les travailleurs indépendants

Pour les freelances et les indépendants, une réglementation était déjà en place avant l'année Corona, avec laquelle les achats tels que les chaises de bureau et les bureaux sont déductibles. Depuis 2018, les nouveaux équipements de bureau jusqu'à un prix d'achat net de 800 euros peuvent être entièrement déduits des impôts l'année de leur achat. Toutefois, si le prix d'achat dépasse 800 euros, l'achat ne relève plus de la limite des biens de faible valeur (GWG) et doit être amorti sur 13 ans comme du mobilier de bureau selon le tableau Afa du ministère fédéral des finances.

Conseils aux entreprises en matière de fiscalité des bureaux à domicile

Ce qui suit s'applique également aux entreprises : si les coûts d'acquisition d'un siège de bureau s'élèvent à 800 euros maximum, une déduction immédiate des frais d'exploitation peut être effectuée dans le cadre de la réglementation relative aux biens de faible valeur conformément à l'article 6, paragraphe 2, de l'EStG.

Un autre avantage fiscal se présente lorsque les dépenses pour un plus grand nombre d'articles de mobilier de bureau dont le coût d'acquisition est compris entre 250 et 1 000 euros sont regroupées. Une solution dite de "pooling" est alors possible : les entrepreneurs peuvent regrouper les biens susmentionnés dans un poste collectif et les amortir sur cinq ans. Concrètement, cela signifie qu'une entreprise qui achète aujourd'hui 20 chaises de bureau de haute qualité d'une valeur de 800 euros chacune peut déduire fiscalement 16 000 euros pour cette année - ou 3 200 euros chacune pendant cinq ans.

Bon à savoir : malgré la crise du Corona, vous pouvez faire d'une pierre deux coups. Les entrepreneurs investissent dans la santé et les performances de leurs employés avec des sièges de bureau qui renforcent le dos et favorisent le mouvement, tout en réduisant leur charge fiscale.

Coûts des bureaux à domicile : un soutien financier accru de la part des employeurs et de l'État est souhaité

Outre la déductibilité fiscale du lieu de travail à domicile, la question des subventions des employeurs et de l'État pour le bureau à domicile se pose également de manière récurrente.

Selon une étude Aeris-Homeoffice réalisée en 2020 auprès de 2.000 personnes interrogées, plus d'un tiers des collaborateurs et collaboratrices s'attendent à ce que leur employeur et l'État participent davantage aux coûts d'un poste de travail à domicile. Mais pourquoi faut-il davantage de soutien de la part de l'État ? Deux tiers des personnes interrogées se plaignent déjà de problèmes de santé dans leur bureau à domicile et ont donc déjà investi à leurs frais dans une chaise de bureau ergonomique ou un bureau réglable en hauteur, par exemple.

Home office : Le graphique montre qu'une grande partie des employés souhaitent un soutien accru de la part de l'État et des employeurs.
Plus de 35 % des personnes interrogées souhaiteraient que l'État et les employeurs apportent un soutien financier plus important pour l'équipement des bureaux à domicile.

Pour travailler dans un bureau à domicile, de nombreux travailleurs doivent encore improviser. Ainsi, la table de la cuisine ou de la salle à manger est souvent transformée en bureau et la chaise de cuisine en chaise de bureau. Cette situation pourrait être améliorée par une subvention de l'État pour l'achat d'un équipement de bureau ergonomiquement correct. Selon l'étude Aeris, pour 54 pour cent des personnes interrogées, l'équipement en mobilier de bureau est nettement moins bon dans un bureau à domicile qu'au bureau. Conséquence : des problèmes de santé, comme par exemple Maux de dos, tensions au niveau de la nuque et des épaules ou maux de tête.

Seuls 18 % des personnes interrogées ont vu leur bureau à domicile entièrement équipé par leur employeur, tandis que 27 % se sont vu rembourser une partie des coûts par leur employeur. Toutefois, 20 % d'entre eux assument eux-mêmes les coûts du mobilier et de la technologie du bureau à domicile. 37 % des participants à l'étude s'attendent à un soutien financier plus important de la part de leur entreprise pour l'équipement. Et 35 % des personnes interrogées considèrent également qu'il est du devoir du gouvernement fédéral de contribuer aux coûts du siège de Corona, par exemple en accordant des avantages fiscaux supplémentaires.

L'État finance le "go-digital" pour les PME

Toutefois, l'État n'est pas totalement inactif en matière de soutien aux bureaux à domicile. Avec le programme de financement "go digital", par exemple, le gouvernement fédéral aide les petites et moyennes entreprises ainsi que les entreprises artisanales à mettre en place des structures numériques pour les postes de travail à domicile. Jusqu'à 50 % des coûts peuvent être couverts.

Plus d'informations sur le programme de financement "go digital" et sur la façon dont vous pouvez demander un financement, peuvent être trouvés ici.

L'Office fédéral de l'économie et du contrôle des exportations (BAFA) propose également un programme de financement : Le cabinet BAFA Corona Consultancy. Dans le cadre de ce programme, un consultant en entreprise financé par le BAFA aide les entreprises à s'adapter numériquement au nouveau monde du travail dans le cadre du bureau à domicile, ainsi qu'à poursuivre la planification des activités. Les entreprises qui ont connu des difficultés à cause de Corona ont droit à un financement BAFA pour l'établissement de postes de travail à domicile. Le conseil est subventionné jusqu'à un montant maximum de 2 700 euros.

Plus d'informations sur le programme de financement BAFA et le formulaire de candidature, peuvent être trouvés ici.

Clause de non-responsabilité : Veuillez noter que nous ne sommes pas autorisés à fournir des conseils fiscaux ou juridiques et que ces informations ne constituent pas un conseil fiscal ou juridique. Il s'agit uniquement d'informations générales sur les produits que nous proposons, qui doivent être adaptées à chaque cas particulier et évaluées d'un point de vue fiscal et juridique. Veuillez demander à votre conseiller fiscal ou juridique de vous donner des conseils adaptés à votre situation avant de prendre des décisions sur des sujets liés à nos produits. Nous déclinons toute responsabilité.

Article 20 octobre

Le bureau à domicile comme cause des maux de tête et de dos

L'étude DACH le montre : Le bureau à domicile est à l'origine de problèmes de santé tels que des douleurs dorsales ou des maux de tête pour deux employés sur trois.

Lire ici
Article 21 septembre

5 éléments à prendre en compte lors du choix d'une chaise de bureau ergonomique

Qu'est-ce qui fait un bon siège de bureau ergonomique ? Bonne question. Les 5 conseils suivants vous montreront à quoi vous devez faire attention.

Lire ici
Article 21 mai

Aeris Muvmat améliore les performances

Une étude le confirme : Travailler debout sur le Aeris Muvmat favorise les performances intellectuelles et physiques.

Lire ici

Notre recommandation de produits

Voulez-vous personnaliser votre Aeris Swopper ?

Avez-vous configuré votre swopper préféré ? Vous pouvez maintenant commencer à le personnaliser. Et voilà comment ça marche : inscrivez simplement le texte que vous souhaitez dans le champ - c'est tout.

( max. 20 caractères )

  • Veuillez noter que les produits personnalisés ne peuvent pas être échangés, annulés ou retournés.
  • Le délai de livraison est prolongé jusqu'à 10 jours.
J'accepte les conditions générales
Non, merci